5 façons d’obtenir un certificat de compétence CCQ

 Vous êtes en pénurie de main-d’œuvre? Vous cherchez à faire avancer la carrière de vos employés? Vous savez qu’il est obligatoire d’obtenir un certificat de compétence pour les travailleurs exécutant des travaux de construction sur les chantiers assujettis à la Loi R-20 et qu’un certificat de compétence, ça ne tombe pas du ciel!

Qu’est-ce qu’un certificat de compétence ?

Les certificats de compétences garantissent la qualification et le savoir‐faire des travailleurs de l'industrie de la construction. Quelle est la différence entre les types de certificats de compétence? Il existe trois (3) types de certificats de compétence :
  1. Certificat de compétence compagnon (CCC)
Il sera octroyé à une personne ayant démontré ses qualifications dans l'un ou l'autre des métiers de la construction.
  1. Certificat de compétence apprenti (CCA)
Ce certificat de compétence est pour une personne faisant l'acquisition d'un métier qui, selon le cas, comporte de une à cinq périodes d'apprentissage d'une durée de 2 000 heures chacune.
  1. Certificat de compétence occupation (CCO)
Celui-ci sera dédié à une personne exerçant une activité de construction sur les chantiers à titre de manœuvre ou de manœuvre spécialisé.  

Comment s’en procurer-un? Quelles sont les préalables ou les exemptions?

Voici les cinq (5) façons d’obtenir un certificat de compétence au Québec :
  1. Détenir un diplôme d’études professionnel (D.E.P.)
    • Suivre une formation reconnue par le Ministère de l’éducation
    • Avoir une garantie de 150 heures d’un employeur
    • Fournir le relevé de notes du D.E.P.
 
  1. Avoir une reconnaissance d’heures
    • Avoir travaillé à titre de salarié ou d’entrepreneur dans le secteur de la rénovation ou un secteur « hors construction » au Québec ou à l’extérieur
    • Avoir accumulé le nombre d’heures nécessaires pour devenir compagnon dans le métier visé (exemple : charpentier-menuisier = 6000 heures)
    • Être admis à l’examen de compétence par la CCQ et réussir le test écrit
*Pour faire reconnaître vos heures d’expérience, vous devez monter un dossier avec les documents suivants : T4, Relevé 1, rapports d’impôts, factures, lettre d’employeur, etc. (l’APECQ peut vous aider gratuitement)  
  1. Répondre à l’un des critères d’exemptions
    • Certificat temporaire (2-3 mois) émis pour des besoins spécifiques ou pour un fils ou une fille d’employeur en construction
    • Détenir le cours de santé et sécurité général sur les chantiers de construction (carte ASP)
    • Posséder les préalables scolaires, c’est-à-dire secondaire 3 ou 4 dépendamment du métier
    • Démontrer (à part pour l’exemption fils ou fille d’employeur) qu’il n’y a personne disponible pour faire le travail en faisant les démarches sur le carnet de référence CCQ
 
  1. Réagir à une pénurie de main-d’œuvre (bassin*)
    • Lorsque moins de 5 % des salariés d’un métier, possédant un certificat de compétence apprenti ou occupation valide, sont disponibles pour travailler dans une région donnée
    • Enregistrer une demande à la CCQ, par le syndicat ou en réservant à Alerte pénurie (1 877 973-6874) le jour de l’ouverture du bassin en question
    • Fournir les preuves suivantes : carte ASP, préalables scolaires selon le cas et garantie de 150 heures d’un employeur en construction
*Vous pouvez vous abonner à Alerte pénurie sur le site web de la CCQ à www.ccq.org pour connaître l’état des bassins.  
  1. Devenir représentant désigné (certificat d’employeur)
    • Remplir le formulaire de nomination du représentant désigné
    • Détenir au moins une action votante de la compagnie
  Peu importe la méthode d’obtention choisie, le service Assistance R-20 de l’APECQ vous guidera gratuitement à travers les étapes et s’assurera de répondre à toutes vos questions.

Assistance R-20 - Service disponible 7 jours sur 7

514 739-2381 poste 120

Certificat de compétence

18 septembre 2019

5 façons d’obtenir un certificat de compétence CCQ

 Vous êtes en pénurie de main-d’œuvre? Vous cherchez à faire avancer la carrière de vos employés?

Vous savez qu’il est obligatoire d’obtenir un certificat de compétence pour les travailleurs exécutant des travaux de construction sur les chantiers assujettis à la Loi R-20 et qu’un certificat de compétence, ça ne tombe pas du ciel!

Qu’est-ce qu’un certificat de compétence ?

Les certificats de compétences garantissent la qualification et le savoir‐faire des travailleurs de l’industrie de la construction.

Quelle est la différence entre les types de certificats de compétence?

Il existe trois (3) types de certificats de compétence :

  1. Certificat de compétence compagnon (CCC)

Il sera octroyé à une personne ayant démontré ses qualifications dans l’un ou l’autre des métiers de la construction.

  1. Certificat de compétence apprenti (CCA)

Ce certificat de compétence est pour une personne faisant l’acquisition d’un métier qui, selon le cas, comporte de une à cinq périodes d’apprentissage d’une durée de 2 000 heures chacune.

  1. Certificat de compétence occupation (CCO)

Celui-ci sera dédié à une personne exerçant une activité de construction sur les chantiers à titre de manœuvre ou de manœuvre spécialisé.

 

Comment s’en procurer-un? Quelles sont les préalables ou les exemptions?

Voici les cinq (5) façons d’obtenir un certificat de compétence au Québec :

  1. Détenir un diplôme d’études professionnel (D.E.P.)
    • Suivre une formation reconnue par le Ministère de l’éducation
    • Avoir une garantie de 150 heures d’un employeur
    • Fournir le relevé de notes du D.E.P.

 

  1. Avoir une reconnaissance d’heures
    • Avoir travaillé à titre de salarié ou d’entrepreneur dans le secteur de la rénovation ou un secteur « hors construction » au Québec ou à l’extérieur
    • Avoir accumulé le nombre d’heures nécessaires pour devenir compagnon dans le métier visé (exemple : charpentier-menuisier = 6000 heures)
    • Être admis à l’examen de compétence par la CCQ et réussir le test écrit

*Pour faire reconnaître vos heures d’expérience, vous devez monter un dossier avec les documents suivants : T4, Relevé 1, rapports d’impôts, factures, lettre d’employeur, etc. (l’APECQ peut vous aider gratuitement)

 

  1. Répondre à l’un des critères d’exemptions
    • Certificat temporaire (2-3 mois) émis pour des besoins spécifiques ou pour un fils ou une fille d’employeur en construction
    • Détenir le cours de santé et sécurité général sur les chantiers de construction (carte ASP)
    • Posséder les préalables scolaires, c’est-à-dire secondaire 3 ou 4 dépendamment du métier
    • Démontrer (à part pour l’exemption fils ou fille d’employeur) qu’il n’y a personne disponible pour faire le travail en faisant les démarches sur le carnet de référence CCQ

 

  1. Réagir à une pénurie de main-d’œuvre (bassin*)
    • Lorsque moins de 5 % des salariés d’un métier, possédant un certificat de compétence apprenti ou occupation valide, sont disponibles pour travailler dans une région donnée
    • Enregistrer une demande à la CCQ, par le syndicat ou en réservant à Alerte pénurie (1 877 973-6874) le jour de l’ouverture du bassin en question
    • Fournir les preuves suivantes : carte ASP, préalables scolaires selon le cas et garantie de 150 heures d’un employeur en construction

*Vous pouvez vous abonner à Alerte pénurie sur le site web de la CCQ à www.ccq.org pour connaître l’état des bassins.

 

  1. Devenir représentant désigné (certificat d’employeur)
    • Remplir le formulaire de nomination du représentant désigné
    • Détenir au moins une action votante de la compagnie

 

Peu importe la méthode d’obtention choisie, le service Assistance R-20 de l’APECQ vous guidera gratuitement à travers les étapes et s’assurera de répondre à toutes vos questions.

Assistance R-20 – Service disponible 7 jours sur 7

514 739-2381 poste 120