Connaître la base en comptabilité

7 octobre 2021

On va se le dire la comptabilité ce n’est pas fait pour tout le monde! Alors que des professionnels exercent leur métier avec brio, d’autres s’initient à cette matière par la force des choses, par un rôle qui s’invite à leur quotidien ou parce qu’on décide de se lancer en affaire. Chose certaine, dans les opérations d’une entreprise, avoir une base en comptabilité est nécessaire à une saine gestion.

L’APECQ connait très bien cette réalité, et avec l’aide de nos collaborateurs, nous développons des formations adaptées aux besoins évolutifs des entrepreneurs et gestionnaires.

 

Notre formateur s’est prêté au jeu des questions / réponses afin de présenter quelques concepts de base de la comptabilité. Seriez-vous en mesure de répondre ?

 

Que veut-on dire par « comptabilité en partie double » ?

La comptabilité en partie double est un système qui nécessite une contrepartie pour chaque transaction comptable (le débit et le crédit).  Cette méthode est l’opposé de la traditionnelle « boîte à chaussure » et assure une plus grande exactitude des résultats comptables.

Quelle est la différence entre « Comptabilité de caisse » et « Comptabilité d’exercice » ?

La comptabilité den caisse ne prend en compte que les mouvements d’argent dans le compte bancaire, c’est-à-dire les encaissements et les décaissements.  De son côté, la comptabilité d’exercice ne se limite pas uniquement des transactions affectant le compte bancaire et prend aussi en compte les transactions à crédit, comme les ventes à crédit et les achats à crédit.  Fiscalement parlant, la comptabilité de caisse n’est pas reconnue par les autorités gouvernementales, la comptabilité d’exercice étant la norme.

Le propriétaire d’une entreprise individuelle apprend qu’il doit payer la somme de 10 000 $ en impôts suite aux résultats de ses activités commerciales de l’année dernière.  Il ne comprend pas pourquoi il doit payer des impôts puisqu’il ne s’est approprié personnellement aucun dollar, désirant réinvestir ses bénéfices dans son entreprise.  Il vous demande des explications à cet effet.

Nous sommes ici en présence d’une forme juridique nommée « entreprise individuelle ».  Cela signifie qu’il n’y a pas d’entité légale distincte entre l’entreprise et son propriétaire.  S’il n’y a pas d’entité légale distincte, il n’y pas non plus d’entité fiscale distincte et le propriétaire est imposé sur le bénéfice engendré par les opérations de l’entreprise, même s’il n’a pas touché un seul denier.  Si l’entreprise avait été une société par actions (incorporation), la situation aurait été bien différente.  La comptabilité d’une entreprise doit tenir compte de la forme juridique de l’entreprise.

 

Vous souhaitez en savoir davantage ?

Découvrez notre formation Initiation à la comptabilité!

Les participants découvrent les principes de base de la comptabilité (et son utilité réelle).

  • Tarif : 549,95 $ (livre inclus)
  • Dates : 11 et 19 novembre – 8 h 30 à 12 h (formation de 7 h)
  • Formateur : Réal Petitclerc

Contactez-nous pour vous inscrire !

Par courriel

Par téléphone :

514 739.2381
877-669-1366 (sans frais)