Comme employeur, vous avez la responsabilité de bien protéger vos travailleurs lorsqu’ils sont exposés à des contaminants. Plusieurs contaminants peuvent être présents dans l’air les particules, les brouillards, la fumée, les gaz, les vapeurs ou le manque d’oxygène. La première chose à faire est de réduire les impuretés dans l’air, directement à leur point d’origine, à des taux inférieurs aux valeurs limites répertoriées dans l’annexe I du règlement sur la santé et sécurité du travail. Dans l’impossibilité d’atteindre ces cibles, vous devez fournir des équipements de protection respiratoire à vos travailleurs. C’est pourquoi il est important de bien choisir la protection respiratoire adéquate. Le programme de protection respiratoire n’est pas seulement essentiel, il est aussi obligatoire! Le programme de protection respiratoire est l’outil qui vous aidera dans la gestion de ces risques. Tous d’abord, il faut bien faire l’inventaire des risques. Pour ce faire, vous devez identifier les matériaux, produits et environnement auxquels vos travailleurs seront soumis durant leurs prestations de travail. Les fiches de données de sécurité, les tests d’air, les lectures de détecteur de gaz, les analyses de laboratoire, bref tout information qui vous permettra de cibler les dangers. Une fois le danger déterminé et identifié (type de contaminant présent), vous devez faire le choix du bon appareil de protection respiratoire. Les masques ont tous leur utilité et ne protègent pas contre tous les contaminants. Vous devez comprendre les limitations de ceux-ci avant d’en faire l’achat et l’utilisation. Le confort d’un masque est très important, un travailleur inconfortable aura tendance à ne pas vouloir l’utiliser. L’efficacité des filtres est aussi un facteur décisionnel. Des tableaux d’analyse et de choix de masques doivent faire partie de votre programme de protection respiratoire. La formation des travailleurs est essentielle, autant sur comment et pourquoi porter le masque, que la façon de l’entretenir. Des sessions d’information doivent être régulièrement faites avec vos travailleurs afin de s’assurer d’une utilisation optimale. Les tests d’étanchéités doivent être faits par une personne qualifiée au moins 1 fois par année ou lors d’un changement de masque ou encore, un changement de physionomie importante. Le travailleur doit aussi être formé à réaliser le test d’étanchéité lui-même afin de déterminer si un problème avec l’appareil est présent. Toutes ces données doivent être consignées dans le registre de votre programme de protection respiratoire. Vous avez besoin d’un programme de protection respiratoire?  

N’hésitez pas à nous contacter !

Yanick Longtin, conseiller en prévention yanick.longtin@apecq.org

LE PROGRAMME DE PROTECTION RESPIRATOIRE, UN OUTIL ESSENTIEL!

5 avril 2022

Comme employeur, vous avez la responsabilité de bien protéger vos travailleurs lorsqu’ils sont exposés à des contaminants. Plusieurs contaminants peuvent être présents dans l’air les particules, les brouillards, la fumée, les gaz, les vapeurs ou le manque d’oxygène. La première chose à faire est de réduire les impuretés dans l’air, directement à leur point d’origine, à des taux inférieurs aux valeurs limites répertoriées dans l’annexe I du règlement sur la santé et sécurité du travail. Dans l’impossibilité d’atteindre ces cibles, vous devez fournir des équipements de protection respiratoire à vos travailleurs. C’est pourquoi il est important de bien choisir la protection respiratoire adéquate. Le programme de protection respiratoire n’est pas seulement essentiel, il est aussi obligatoire!

Le programme de protection respiratoire est l’outil qui vous aidera dans la gestion de ces risques. Tous d’abord, il faut bien faire l’inventaire des risques. Pour ce faire, vous devez identifier les matériaux, produits et environnement auxquels vos travailleurs seront soumis durant leurs prestations de travail. Les fiches de données de sécurité, les tests d’air, les lectures de détecteur de gaz, les analyses de laboratoire, bref tout information qui vous permettra de cibler les dangers.

Une fois le danger déterminé et identifié (type de contaminant présent), vous devez faire le choix du bon appareil de protection respiratoire. Les masques ont tous leur utilité et ne protègent pas contre tous les contaminants. Vous devez comprendre les limitations de ceux-ci avant d’en faire l’achat et l’utilisation. Le confort d’un masque est très important, un travailleur inconfortable aura tendance à ne pas vouloir l’utiliser. L’efficacité des filtres est aussi un facteur décisionnel. Des tableaux d’analyse et de choix de masques doivent faire partie de votre programme de protection respiratoire.

La formation des travailleurs est essentielle, autant sur comment et pourquoi porter le masque, que la façon de l’entretenir. Des sessions d’information doivent être régulièrement faites avec vos travailleurs afin de s’assurer d’une utilisation optimale. Les tests d’étanchéités doivent être faits par une personne qualifiée au moins 1 fois par année ou lors d’un changement de masque ou encore, un changement de physionomie importante. Le travailleur doit aussi être formé à réaliser le test d’étanchéité lui-même afin de déterminer si un problème avec l’appareil est présent. Toutes ces données doivent être consignées dans le registre de votre programme de protection respiratoire.

Vous avez besoin d’un programme de protection respiratoire?

 

N’hésitez pas à nous contacter !

Yanick Longtin, conseiller en prévention

yanick.longtin@apecq.org