Recrutement et rétention du personnel en construction

23 février 2021

Depuis plusieurs mois, voire même des années, le sujet du recrutement et de la gestion de la main-d’œuvre en construction fait les manchettes. Le manque de ressources, la difficulté à trouver des employés ayant l’expertise recherchée et la complexité de fidéliser l’équipe sont des problématiques qui se présentent dans nombreux domaines et secteurs d’activités. L’APECQ a rencontré ses experts afin de faire le point sur certaines questions qui, aujourd’hui, font partie du quotidien des gestionnaires et entrepreneurs en construction.

 

Comment les enjeux RH peuvent-ils avoir un impact sur la croissance de mon entreprise?

Habituellement, les enjeux des dirigeants d’entreprise ont un dénominateur commun : la gestion des ressources humaines. Que ce soit par un manque de performance, des formations inadéquates, un manque de ressource, un manque d’engagement ou des lacunes au niveau du service client, il s’agit toujours de freins à la croissance de l’entreprise. La planification stratégique devient alors un outil pour réduire les faiblesses de l’entreprise, prendre position face aux menaces et consolider sa croissance en saisissant les opportunités. Vous en apprendrez davantage sur cet outil indispensable à la croissance de votre entreprise dans cette formation.

 

Pourquoi est-ce si difficile de recruter de nouveaux employés?

Pour trouver des solutions adaptées, il faut s’intéresser aux causes. Les métiers spécialisés dans le secteur de la construction n’ont plus la cote chez les jeunes qui terminent leurs études secondaires. Évidemment, quand les parents se font promettre de rondelettes sommes d’argent en investissant dans les études universitaires, il est tout naturel que les enfants soient dirigés vers des cours préuniversitaires aux dépens de cours techniques ou professionnels. Ajoutez à cela des croyances très fortes et difficiles à faire changer sur les chantiers et on obtient un heureux mélange pour accentuer une pénurie de main-d’œuvre. Vous en apprendrez davantage sur les leviers à utiliser afin de maximiser vos chances d’attirer et surtout mobiliser vos employés pendant cette formation.

 

Quelles sont certaines vérifications à faire avant d’embaucher dans le domaine de la construction ?

Certificat de compétence

Dans la construction au Québec, il existe 25 métiers et une quarantaine d’occupations. Les travailleurs doivent avoir le bon certificat de compétence pour exécuter les travaux. C’est ce qu’on appelle des juridictions de métier. C’est un détail en prendre en considération dans votre recrutement. Si votre travailleur ne possède pas de certificat de compétence, savez-vous comment en obtenir un?

 

Niveau d’apprentissage

Les métiers de la construction sont composés d’une à cinq périodes d’apprentissage de 2000 heures pour permettre la progression des apprentis vers le statut de compagnon. La règle du ratio indique qu’un apprenti doit être en présence d’un compagnon du même métier*, sous peine d’infraction. Cette règle est certainement une contrainte lors du recrutement. Il est possible de faire reconnaître l’expérience hors construction (à l’étranger, en atelier ou dans un secteur non régi par la CCQ) d’un travailleur, avez-vous considéré cette option?

 

________________________

Pour en savoir plus sur le sujet

Participez à notre formation Recrutement et rétention en construction : Comment faire face à la pénurie de main-d’œuvre? 

Dans la construction, l’enjeu du recrutement est directement lié au contexte réglementaire. Les compétences sont évidemment importantes mais pour faire un recrutement efficace, vous devez connaître les règles entourant l’obtention et la délivrance des certificats de compétence, les juridictions de métier, la mobilité régionale et autres obligations réglementaires pouvant freiner l’embauche de candidats potentiels.

Il faut également considérer l’attraction des candidats. Les besoins de l’entreprise sont évidemment à prendre en considération dès l’embauche d’un nouvel employé et pour que ce soit durable, on doit jouer avec les facteurs qui influencent la mobilisation et la rétention. C’est pourquoi nous évaluerons les besoins des employés dans le choix du candidat idéal et comment l’entrepreneur peut proposer un emploi qui comble les attentes professionnelles et personnelles de l’employé.

_______________________

Dates : 16 et 23 mars de 10 h à 12 h (2 blocs de 2 h)

Formateurs : Philippe-André Breau, CRHA, de Humania et Daniel Bédard de l’APECQ

Tarif : 250 $

S’inscrire à la formation